Travaux d'économie d'énergie

Travaux d'économie d'énergie : Les recours si vous vous êtes fait piégés

Vous regrettez d’avoir signé ? Pas de panique, la loi Hamon de 2014 a renforcé vos droits. Si vous avez été démarchés, vous avez 14 jours, au lieu de 7 précédemment, pour vous rétracter et annuler la commande. Ce délai de rétraction de 14 jours s’applique également à l’offre de crédit associée, à compter de la date de signature. L’annulation du crédit entraîne d’ailleurs de façon automatique l’annulation de la commande.

L’importance de la date de livraison Si l’équipement vous a été livré avant que vous ayez pensé à annuler la commande, rien n’est perdu. Le délai de rétractation de 14 jours démarre en effet à compter de la date de réception du matériel, il n’est pas trop tard pour annuler la commande. Pour éviter les complications et une longue procédure, refusez catégoriquement l’installation de la pompe à chaleur, des panneaux photovoltaïques, des fenêtres ou de tout autre équipement. Demandez-en la reprise immédiate. Si le professionnel refuse, vous disposez de 14 jours pour les lui retourner.

Et si les délais sont écoulés ? Vous avez encore la possibilité de tout faire annuler. Il est rare que les bons de commande soient conformes. Si les démarcheurs respectaient les règles, les clients ne seraient pas nombreux ! Lorsque le bon de commande ne comporte pas de formulaire de rétractation, ce qui est assez fréquent, le délai de rétractation du client est automatiquement prolongé de 12 mois. Contactez l’association locale UFC-Que Choisir de Saône & Loire ( 03.85.39.47.17), un conseiller litiges examinera votre dossier et vous indiquera les démarches à effectuer.

Nos conseils pour ne pas se faire avoir...

On vous propose une ventilation économique par insufflation (VEI) ? Refusez tout net, quelles que soient les promesses mirobolantes qu’on vous fait. Les devis tournent autour de 4 000 €, alors qu’une bonne VMC ne coûte qu’environ 1 400 € pose comprise, tout en étant plus performante que ces fameuses VEI. « Ce procédé de ventilation par insufflation prend l’air à l’extérieur et le préchauffe avec une résistance électrique avant de l’envoyer par soufflage dans le logement, explique Aline Lejart, conseillère à l’Espace info énergie de Quimper. Ce préchauffage par résistance électrique est une aberration énergétique. »

On vous offre le pack du siècle ? Une facture de 29 000 € que, sur le coup, les clients signent avec bonheur en étant convaincus de faire une bonne affaire, c’est la nouvelle trouvaille des sociétés de démarchage.
Pour emporter la décision, elles promettent la rénovation énergétique complète du logement. Le pack comprend toujours une installation photovoltaïque, c’est l’équipement clé, et le commercial y ajoute en règle générale un chauffe-eau thermodynamique.
Face à un client vraiment récalcitrant, il sort son joker et propose une PAC (pompe à chaleur) air/air. Mais le devis type se contente d’associer panneaux photovoltaïques et chauffe-eau thermodynamique, c’est plus que cher payé ! D’autant que tout cela se finance par un contrat de prêt qui double le prix, sans même que le client s’en soit aperçu à la signature.

La bonne démarche Que Choisir le recommande une nouvelle fois : ne signez rien avant d’avoir pris rendez-vous avec l’Espace info énergie le plus proche de chez vous. Le service est gratuit, les conseillers énergie étudient votre projet ou vos devis en toute objectivité et en totale indépendance vis-à-vis des filières professionnelles.

(extrait de la revue Que Choisir de juin 2015)

Retour haut de page
Site réalisé et suivi par: Le média des villages - Reproduction et copie réservées