La publicité dans nos boites aux lettres du 71

Les industriels en font plus que jamais des tonnes !

Dix ans après les lancements de la campagne nationale sur la prévention des déchets et du « Stop pub », censé réduire la pollution publicitaire dans les boites aux lettres, l’UFC-Que Choisir de Saône-et-Loire rend publics les catastrophiques résultats d’une enquête sur la distribution des publicités non adressées dans le département, qui souligne la forte croissance de cette pression publicitaire aux coûts écologiques et économiques colossaux.

En lien avec le réseau environnement de l’UFC-Que Choisir, 14 bénévoles de notre association, dont 3 ayant préalablement apposé un autocollant « Stop pub » sur leurs boites, ont comptabilisé durant le mois d’avril le nombre de publicités non adressées reçues dans leur boite afin de quantifier le volume de pollution publicitaire induite et évaluer l’efficacité du « stop pub ».

Malgré l’efficacité du « stop pub », 687 tonnes de pollution publicitaire dans les boites des Saône et Loiriens

La différence de pollution entre les boites à lettres disposant d’un « Stop pub » et les autres est énorme : en moyenne, 0 prospectus pour les premières pour un poids de 0 kilos, contre 82 prospectus et 3,1 kilos pour les boites non équipées, soit une réduction de 100 % en volume et en poids ! Néanmoins, la très faible utilisation du « Stop pub » -9% des Français déclarent l’avoir apposé- fait que notre département continue de crouler sous les prospectus : pour le simple mois d’avril, c’est ainsi 18 317 462 prospectus représentant 687 tonnes qui ont été reçus par les Saône et Loiriens !

De toute évidence, depuis le lancement de la campagne « stop pub », et malgré le développement d’Internet, la pression des imprimés non adressés s’est fortement accrue puisque le poids moyen de ces publicités est passé de 2 kg/habitant/mois en 2004 (poids moyen par personnes collecté sur le département - diapo 4) à 2,8 Kg/habitant/mois sur notre département en 2014.

La grande distribution, le bricolage et l’ameublement principaux pollueurs publicitaires Avec 70 % des publicités distribuées, les enseignes de la grande distribution, du bricolage et de l’ameublement sont de loin les plus grands pollueurs publicitaires de notre département. Sur le département, 10 enseignes (voir document joint) se démarquent particulièrement puisqu’elles constituent, à elles seules, 41 % du total des publicités reçues.

Imprimés non adressés : une gabegie économique et environnementale (voir notre rapport d'enquête) Les imprimés non adressés représentent un réel coût pour les consommateurs. En amont, les 2,9 milliards d’euros dépensés chaque année en prospectus par les annonceurs français, soit 45€/an et par habitant, sont bien évidemment répercutés dans les prix de vente. En aval, si les émetteurs sont, depuis 2007, responsables du traitement de leurs publicités, l’essentiel du coût reste à la charge des consommateurs/contribuables, ce qui ne constitue pas un système suffisamment incitatif à la réduction des publicités non-adressées. Au-delà du coût économique, c’est bel et bien une gabegie environnementale : avec seulement 49 % du papier recyclé en France (contre 75 % en Allemagne), c’est plus de la moitié des 687 tonnes mensuelles distribuées sur le département qui sont gaspillées.

Face à l’aggravation de la pollution publicitaire liée aux prospectus non adressés, l’UFC Que Choisir saisit les parlementaires de Saône et Loire pour demander :
- Un audit du Ministère de l’Environnement sur le financement du recyclage du papier, aujourd’hui bien peu transparent, et particulièrement sur la part réellement payée par les émetteurs de papier
- Une pénalité financière - inexistante à ce jour - pour les publicitaires qui ne respecteraient pas le « Stop pub ».

Par ailleurs, soucieuse de lutter contre le gaspillage, l'UFC Que Choisir a édité des autocollants "Stop Pub" qu'elle met gracieusement à disposition des Saône-et-Loiriens au sein de son association dont les bureaux sont situés au 2 rue Jean Bouvet à Mâcon, (rue jouxtant la MJC de l'Héritan), ainsi que dans ses antennes locales dont vous trouverez les coordonnées sur ce site en cliquant sur le lien qui suit: Nos antennes locales

Voir notre rapport d'enquête pour la Saône-et-Loire

Retour haut de page
Site réalisé et suivi par: Le média des villages - Reproduction et copie réservées