Bilan de l'opération "Gaz moins cher ensemble"

Bilan de Gaz moins cher ensemble : Nouvelle stimulation réussie de la concurrence

26 mars 2015 Alors que la campagne « gaz moins cher ensemble » s’est achevée le 20 mars, l’UFC-Que Choisir dresse avec une réelle satisfaction le bilan de cette seconde opération qui a effectivement participé à stimuler de nouveau la concurrence sur le marché du gaz au service de l’ensemble des consommateurs. Entre la multiplication des offres attractives financièrement sur le marché, et l’acceptation de l’offre personnalisée « gaz moins cher ensemble » par 60 000 inscrits, c’est une nouvelle dynamique concurrentielle qui s’ouvre et que les consommateurs doivent poursuivre.

60 000 inscrits ont souhaité souscrire à l’offre personnalisée « gaz moins cher ensemble »
Sur les 174 182 inscrits à la campagne « gaz moins cher ensemble », 60 000 ont exprimé le souhait de souscrire à l’offre personnalisée qui leur a été faite, soit plus d’un inscrit sur trois, parmi lesquels près de 60 % étaient au tarif réglementé.
L’économie moyenne, estimée sur un an, pour les souscripteurs, anciennement abonnés au tarif réglementé, est de 127 euros. Et lorsque l’on agrège les économies moyennes annuelles des bénéficiaires, tout profil confondu, c’est pas moins de 5 millions d’euros de pouvoir d’achat gagné par et pour les consommateurs.

La répartition géographique des bénéficiaires est conforme à celle des inscrits, à savoir dans l’ordre régional décroissant : Ile-de-France (11 220), Rhône-Alpes (6223), Nord Pas de Calais (5371).

Au-delà du gain en pouvoir d’achat, une sécurité juridique effectivement renforcée
Soucieuse d’assurer, au-delà du gain en pouvoir d’achat, une sécurité juridique aux souscripteurs, l’offre « gaz moins cher ensemble » initiée par l’UFC-Que Choisir comprend un contrat sûr, plus protecteur des consommateurs que ceux classiquement pratiqués (possible facturation bimestrielle sur auto-relève pour permettre une facturation sur la base de sa consommation réelle et non sur une base estimée, l’obligation de conseil tarifaire personnalisé à la charge du fournisseur tout au long du contrat, la responsabilité unique du fournisseur vis-à-vis du client pour tout problème (ce qui n’exonère pas le distributeur de sa responsabilité vis-à-vis du fournisseur), le paiement du seul montant non contesté en cas de litiges sur la facture, la prescription de 12 mois en cas de facture non réclamée) ainsi que l’implication de la Fédération dans le traitement des éventuelles réclamations.’indemnité est prévue.

Au-delà du bénéfice pour les souscripteurs, cette campagne a profité à l’ensemble des consommateurs en stimulant effectivement la concurrence sur le marché. En effet, concomitamment ou dans la foulée de l’annonce en janvier de l’offre lauréate « gaz moins cher ensemble », plusieurs fournisseurs ont, cette année, répliqué en lançant de nouvelles offres attractives financièrement ou en baissant significativement leurs offres de marché, plus de 6 points pour certains entre janvier et mars. La baisse du tarif réglementé (TRV) en février et mars n’a pas manqué de contribuer également à la multiplication d’offres compétitives financièrement.

Au final, si la campagne « gaz moins cher ensemble » s’est achevée, l’intérêt de faire jouer la concurrence pour les abonnés gaz au tarif réglementé, lui, demeure. L’UFC-Que Choisir les invite donc à comparer les offres tarifaires et contractuelles du marché du gaz sur son comparateur dédié ou sur le site indépendant du Médiateur national de l’Energie et de la Commission de Régulation de l’Energie.

Retour haut de page
Site réalisé et suivi par: Le média des villages - Reproduction et copie réservées